La Fabrique d’écriture

1 novembre 2014

Visuel de communication des Fabriques d’écriture

De l’usage des mots comme d’un Meccano

Les objectifs de la Fabrique d’écriture sont pluriels : d’abord inciter les gens à écrire et à nous proposer un texte, ensuite assembler toutes ces propositions en une compilation pour former un texte écrit à mille mains, enfin produire une lecture spectacle de cette œuvre composite…

PREMIER MOUVEMENT : LA CONSIGNE D’ÉCRITURE CIRCULE
À l’échelle d’un territoire (un collectif de structures, une ville, une intercommunalité, une région, un pays…) et majoritairement par le biais d’Internet, nous faisons circuler une consigne d’écriture auprès des habitants (mais aussi des bibliothèques, des scolaires, des associations, des structures socio culturelles, etc.) afin de les inciter à y répondre et nous offrir un texte…
L’appel est ouvert aux auteurs de toutes nationalités, écrivant en français (au sens d’une francophonie agissante, c’est-à-dire incluant les patois, argots, expressions dialectales, néologismes, particularismes, onomatopées, etc.), avec toute liberté au regard de la forme littéraire (dans les contraintes de la consigne et du nombre de signes).
Chaque participant peut adresser son projet, par courrier électronique ou texte dactylographié.

DEUXIÈME MOUVEMENT : LA PATROUILLE DE LECTURE
Tous les textes reçus sont publiés sur un site internet créé pour cette manifestation, et dans le même temps remis à une patrouille de lecture, groupe composé de 10 à 15 personnes, en charge de proposer une sélection des textes qu’ils apprécient le plus, dans leur intégralité ou non, qui formeront ensuite la matière du corpus textuel définitif.
Les critères de choix qui animent la patrouille, nécessairement subjectifs, sont étayés par l’impact émotionnel des textes retenus, le respect de la consigne et la richesse linguistique, l’inventivité et le potentiel oral de la proposition.
Cette sélection de textes est également publiée sur le site de la Fabrique.
La mise en forme définitive des écrits incombe à l’auteur en scène, sous la forme d’une commande d’écriture, dans la perspective d’une mise en voix sur un plateau de théâtre, d’un film, d’une œuvre radiophonique ou d’une exposition.
Une édition papier est possible, complétant le site internet et la lecture/spectacle.

TROISIÈME MOUVEMENT : LA LECTURE SPECTACLE
A partir de la sélection de la patrouille de lecture, François Chaffin, écrivain de théâtre au sein du Théâtre du Menteur, rédige un texte qui est proposé à un groupe d’acteurs/lecteurs, constitué par des membres de la patrouille, des lecteurs volontaires issus du territoire, ou bien des acteurs professionnels de la compagnie.
Après un temps de répétition, une mise en voix est proposée aux publics, avec ou sans musique, en théâtre ou dans l’espace public, pour une ou plusieurs représentations.
Un récit sonore, une exposition, un film (ou bien une combinaison de plusieurs de ces médias) sont aussi des formes de restitution possibles…

 

Six mois pour faire circuler la consigne et recevoir les textes, animer les 5 à 10 séances de la patrouille de lecture.
Trois mois pour mettre en forme le texte définitif, adapté, réécrit à partir de la sélection de la patrouille.
Trois mois pour faire œuvre publique de ce texte (spectacle vivant, audiovisuel, exposition).

 

Fabrique d’écriture de Palaiseau il y a déjà quelques années (www)
Fabrique liée à Prométhée poème électrique de juillet à décembre 2011 (www)
Fabrique liée à Comme le chien d’octobre 2011 jusqu’en juin 2012 et au-delà (www)…
Pour le détail de chacun de ces projets, cliquez sur le lien correspondant…

Professionnels, téléchargez la fiche synthétique de cet atelier d’un simple clic !