François Chaffin > commandes d’écriture et reprises

14 janvier 2014

Cette page rend compte de l’actualité de François Chaffin en tant qu’auteur qui répond à des commandes d’écriture. on parlera aussi ici de textes édités et repris par d’autres compagnies. Attention, ces textes-ci n’étant pas montés par le Théâtre du Menteur, vous ne les retrouverez pas dans le calendrier de la compagnie.
(rubrique en construction, étoffage en cours !)

Actualité

◗ Au printemps 2016, la Compagnie Nocturne a en chantier une adaptation musicale des Grandes bouches, pour une tournée qui démarre en novembre suivant… : www

 

Plus ancien

◗ A la mi-janvier 2015, François Chaffin est en résidence au Bouffou Théâtre de Hennebont (56) pour accompagner un travail de direction artistique (écriture et mise en scène) au profit de la prochaine création de Pauline Delerue, La Françoise des jeux : www

Ni bleu ni blouse, texte sur la mémoire ouvrière écrit en commande de la ville d’Oloron-Sainte-Marie, continue de tourner, porté par la compagnie Ches panses vertes. Les Trois Coups publient une critique de la représentation à La Nef à Pantin (fév. 2014) : www

◗ François Chaffin achève d’écrire pour Charlotte Pronau Ce putain de beau paradis électrique, une pièce inspirée par la dilution de l’existence dans les sphères numériques. Deuxième volet de son projet projet Fansatz, qui travaille la question de notre dissolution dans les sphères numériques, et de notre rapport à la vie dite réelle, qui nous offre la merveille de son poids.

◗ Au festival d’Avignon 2013, Sylvie Baillon de la Compagnie Ches Panses Vertes met en scène au théâtre Girasole, sous le titre Savez-vous que je peux sourire et tuer en même temps ?, deux monologues de François Chaffin (A six heures avec six sexes dans six sacs et Richard le Trois). Un travail splendide révélant la nature a-normale et profondément humaine, jusqu’au sang, de ces êtres singuliers qui n’ont plus les habits de la norme… www.

◗ En mars 2013, Claire Dancoisne, du Théâtre de la Licorne, reprend Fantastik Peplum, un texte écrit pour un comédien et beaucoup d’insectes sur le thème du pouvoir. Dans le cadre d’une carte blanche du Chanel, Scène nationale de Calais.