Correspondances panoptiques :
traces d’écriture photographique

Correspondances panoptiques, volume II. Couverture du livret à venir.
Correspondances panoptiques, volume II.

Les Correspondances panoptiques, c’est un projet de correspondance artistique mené en trois séries d’ateliers sur 2010 et 2011 avec des groupes de détenus de la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, en dialogue avec des classes d’un lycée voisin (Einstein à Sainte-Geneviève-des-bois). Pour aider à l’émergence de ces paroles, nous étions plusieurs artistes intervenants, en photographie, écriture, création sonore, mise en jeu, le tout sous la houlette du Théâtre du Menteur. Chaque cycle d’ateliers s’achève par un spectacle en détention, précédé d’une projection des images réalisées.
Un livret est chaque fois réalisé pour partager une trace imprimée de cette correspondance en mots et en images.
Les volumes II et III sont disponibles ici à la consultation en ligne (voir plus bas), voici quelques mots sur la spécificité de l’atelier d’écriture photographique que j’y ai mené en guise d’ouverture du cycle, voire de détonateur….

Je me suis, pour ma part, appuyé sur mon approche précédente des limites (voir projet personnel Les limites nous regardent – panoptiques naturels), avec le potentiel de dialogue autant que de non-dit de ces constructions diptyques. J’y ai intégré les contraintes particulièrement fortes du milieu carcéral : limitation par définition de l’horizon, nécessité de voyager mental, interdits sur ce qu’on peut montrer, gommage de l’identité… Face à la difficulté à travailler de manière suivie, et la nécessité de se faire un allié de l’outil photographique plutôt qu’un obstacle supplémentaire, je n’ai pas prétendu diriger un atelier photo, préférant me mettre au service d’un moment de création collective, sur des consignes que j’ai personnellement suggérées en écho à mes choix esthétiques, mais dont le contenu s’improvisait sous la dictée des participants (c’est eux qui cadraient, décidaient du point, déclenchaient, posaient et faisaient poser), je prêtais mon propre matériel dont je garantissais le fonctionnement simple et efficace…
Trève de bavardage, voici quelques images extraites des trois ateliers. Les consignes photographiques figurent de manière résumée sur les intercalaires…

Ernesto Timor

Une première image est réalisée en détention, les lycéens y répondent à leur manière quelques jours plus tard en complétant le diptyque…

 

La ville de Sainte-Geneviève-des-Bois expose du 24 septembre au 10 décembre 2011 une sélection de 22 diptyques grand format en extérieur, complétée par une exposition du 26 novembre au 10 décembre à la Médiathèque.

 

Vous pouvez consulter un livret PDF du Volume II ainsi que du Volume III

Pour une présentation globale du projet, voir aussi :
Depuis Fleury-Mérogis
Correspondances panoptiques, vol.1

 

Comments are closed.