Je suis contre la mort… en campagne !

La compagnie s’engage sur de nouveaux chemins de création, alliage de mots et de musique, autour des thèmes de la vitalité, de la force de vie, toute résistance que nous opposons aux mauvaises nouvelles, aux gris qui nous percutent au quotidien… Ce spectacle sera créé en 2016, il devrait s’appeler Je suis contre la mort (en lire davantage sur la page dédiée).

Campagne 1. Lettre à l’attention de pos­si­bles parte­naires de pro­duc­tion et lieux de rési­dence de création…

Voilà bien longtemps que je tra­vaille, à tra­vers les thèmes poético-politiques de mes pièces, la représen­ta­tion d’un monde mal élevé, com­plexe et bruyant, où le sang et la salive témoignent des grands et petits chaos.
Et puis m’est venu le désir de par­ler de notre sin­gulière apti­tude à ten­ter d’endiguer le flot des mau­vaises nou­velles, à résis­ter à toute grav­ité subie, à toute dés­escalade.
M’est apparu le désir de parler/scander notre joie, notre appétit de vivre, faire jail­lir la parole pour oser se réc­on­cilier avec notre monde et notre temps !
Sous la forme d’un ora­to­rio qui emprunte autant aux codes du con­cert qu’à ceux du théâtre, mots enchâssés dans la pul­sa­tion d’un incroy­able instru­men­tar­ium électro-inventif, j’aimerais malmener le con­cept de morosité ambiante, tor­dre le cou aux renon­ce­ments, insuf­fler aux spectateurs/auditeurs une énergie résis­tive et partagée, un désir loco­mo­teur !
Aujourd’hui j’écris au milieu des vies abîmées (prison, hand­i­cap, cen­tre soci­aux, gens du voy­age…), et je sens comme, au plus tumultueux des exis­tences, l’étincelle est là, qui demande à faire feu de la gri­saille !
Alors je vous pro­pose de nous ren­con­trer, imag­iner ensem­ble les pos­si­bles d’un partage, sol­liciter une rési­dence de créa­tion, une copro­duc­tion, une pro­gram­ma­tion, bref… inven­ter ensem­ble un bout du chemin !

François Chaf­fin


Campagne 2. Images rapportées d’une première résidence de création sonore à Parville (février 2015).

Toutes pho­tos © Clément Pichard.

 

 


 

 

 

 

 

A l’attention des professionnels : le dossier de recherche de partenariat est téléchargeable en cliquant sur cette couverture (PDF, 1,5 Mo).