Chacun vivait dans son coin…
et puis quelque chose est arrivé, nous étions ensemble !

Ouverte à tous les habitants des 16 communes de Grand Paris Sud Est Avenir, la Fabrique d’écriture et de lecture est une opération qui a été confiée au Théâtre du Menteur. L’appel à participation commence tout juste à circuler et l’affaire va courir pendant tout ce premier semestre 2020. La… Lire la suite...

Ruée dans les box #4, février 2020 – Jack ! + Une courte histoire de la folie

  Ruée #4, vendredi 28 février 2020 à 19h30 Reprogrammation de la soirée initialement prévue le 13 décembre 2019.  Jack  ! récit de François Chaffin, lu par l’auteur « Nous sommes infatigablement sur le point de chuter et, sans préjuger de quoi que ce soit, pour certains nous allons devenir fous, pour… Lire la suite...

Ruée dans les box #3, janvier 2020 – Honneur aux femmes de 14-18

  Ruée #3, vendredi 31 janvier 2020 à 19h30 Honneur aux femmes de 14-18 Récital musical de poche Venez déguster ce spectacle en appartement, composé d’un panel de chansons d’époque, pleines d’émotion. L’idée de départ : le rôle des femmes, à l’arrière, lors de la Première Guerre Mondiale. L’aventure commence pour… Lire la suite...

Bulletin de janvier-février 2020

Bulletin du Théâtre du Menteur - Photo © Ernesto Timor

Deux mille vingt que multiplie l’un… et l’une… et l’autre…

Vous et moi sommes dans un même bateau, même tourbillon, même abysse.

Vous tombe à l’eau. Qui reste ? Ni moi ni rien… alors…

Alors on y va ? Deux mille vingt, pas en vain ? !

François Chaffin

 

 


Reptile (notre prochaine création, printemps 2021)

— On n’a fait que surgir
Nos bêtes apparaissaient
On s’apprêtait à bondir
Quelqu’un a dit : «  Tu veux danser ?  »

La page de présentation du spectacle est ici…

Boris Vian à l’orée de 2020

Boris Vian, la vie jazz se joue au théâtre Dunois (Paris 13) les lundi 6 et mardi 7 janvier à 19h. Mais aussi à l’Institut Français de Djibouti le mercredi 5 février. Faites-vous plaisir, réservez !
En savoir plus : Boris Vian, la vie jazz.

Prenez bonne note : nouvelle adresse mail

Suite au décès de sa boîte Wanadoo, pour écrire à François Chaffin c’est ici : chaffin.francois@gmail.com

 

 

Bulletin de novembre-décembre 2019



— Franchement, ça nous va bien de vivre…
— On aime ça nous, surgir, au présent de l’imparfait peut-être… mais on aime ça.
— Et tout est venu de là (d’un geste vague elle/il montre tout ce qu’elle/il est incapable de nommer).
— De la rencontre entre le chaos et une force éternelle qui s’appelle Eros.
— Le ciel et la terre et les océans tout ça est sorti de cette collision et enfin l’existence parce qu’avant il n’y avait rien…
— Mais Eros était déjà là. Il attendait…

François Chaffin. Extrait de Reptile, oratorio sur le désordre amoureux, en cours d’écriture (création en 2021)

 

 


51 mots pour dire la sueur : une dernière pour la route !

Voici la dernière chance avant longtemps de voir notre création 2019, c’est au Théâtre Victor Hugo (TVH, Bagneux) samedi 16 novembre 2019 à 20h30.
La page de présentation du spectacle est toujours ici…

La gueule de l’emploi, en vedette américaine

En complément de programme à 51 mots pour dire la sueur, vous pourrez découvrir au foyer du TVH l’exposition La gueule de l’emploi, restitution d’un atelier Chaffin (écriture) + Timor (photographies) avec des jeunes de Bagneux. En savoir plus et découvrir des aperçus de l’expo et du livret : ici.

Boris Vian toujours en tête de gondole pour l’an 2020

Le Théâtre du Menteur s’associe à Philippe Laccarrière, contrebassiste de jazz et directeur du festival Au sud du Nord, pour créer une lecture-spectacle autour de la vie et de l’œuvre de l’écrivain chansonnier jazzman de Saint-Germain-des-Prés, centenaire de sa naissance oblige. En savoir plus : Boris Vian, la vie jazz.

 

 

La gueule de l’emploi

La gueule de l'mploi. Un atelier du Théâtre du Menteur (François Chaffin écriture, Ernesto Timor photographie)Le Théâtre du Menteur propose une action tant en lien avec le spectacle 51 mots pour dire la sueur qu’avec l’exposition Chaffin-Timor Le démolisseur sur rendez-vous et autres métiers rêvés. Cet atelier, dénommé La gueule de l’emploi, est une formule en deux actes, la session de prises de vue d’Ernesto Timor étant… Lire la suite...

Ruée dans les box #1, octobre 2019
Charlotte Cézard, festival Les Automnales de la harpe

Ruée #1, vendredi 18 octobre 2019 à 19h30 Voyage avec Freyja Charlotte Cézard (harpe celtique) Festival Les Automnales de la harpe   À travers la musique, Charlotte et Freyja, sa harpe celtique, nous emmènent à la découverte des pays celtes, de l’Ecosse à l’Irlande, et jusqu’en Bretagne. Des danses traditionnelles, des histoires d’amour… Lire la suite...

Bulletin de septembre-octobre 2019

Photo © Ernesto Timor

Toudoulist de rentrée :
– ouvrir plus de portes qu’on n’en pourrait fermer,
– prendre à bras le corps la question du réchauffement climatique,
– prendre à bras le corps la question du refroidissement des hommes,
– démaquiller l’ordinaire de nos trop grandes habitudes,
– choisir sa vie parmi ce qui se fait de mieux,
– s’enchanter au-delà du raisonnable (du vol d’une abeille par exemple ?)…

Et vous, quels sont vos projets ?

François Chaffin

 

 
Bientôt la reprise des Ruées dans les box  au (petit) théâtre de la Cavalerie, en Val d’Essonne, dès octobre. Mouvements partagés entre nos solstices et vos équinoxes (et réciproquement), un vendredi par mois à 19h30 ! Venez semer et récolter ces moments de représentations uniques, avec les artistes du Théâtre du Menteur et les compagnies invitées : Festival des Automnales de la harpe (le 18 octobre), Tout en scène (en hiver), Cineam (au printemps)… 


En cette rentrée 2019-2020…

En cette rentrée 2019-2020, le Théâtre du Menteur et l’association Au Sud du Nord proposent deux nouvelles lectures musicales tout terrain sur la vie et l’œuvre de Boris Vian (La vie jazz) et Paul Lafargue (Le droit à la paresse). Un petit document présente cette offre double, à feuilleter ou télécharger !

En cette rentrée 2019-2020, nous reprendrons 51 mots pour dire la sueur au théâtre Victor Hugo à Bagneux le 16 novembre. Et puis nous entamerons la production de la prochaine création de la compagnie, Oratorio sur la pulsion de vie / Eros et Thanatos… si l’écriture de ce concert de mots est déjà bien avancée, le titre n’est pas encore tout à fait fixé… Et pourquoi pas Reptile ? !

En cette rentrée 2019-2020, nous ré-inventons avec nos partenaires de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et du Théâtre de Brétigny de nouveaux ateliers de création artistique, par exemple la saison 2 du Geste à la parole