La gueule de l’emploi

La gueule de l'mploi. Un atelier du Théâtre du Menteur (François Chaffin écriture, Ernesto Timor photographie)Le Théâtre du Menteur propose une action tant en lien avec le spectacle 51 mots pour dire la sueur qu’avec l’exposition Chaffin-Timor Le démolisseur sur rendez-vous et autres métiers rêvés.
Cet atelier, dénommé La gueule de l’emploi, est une formule en deux actes, la session de prises de vue d’Ernesto Timor étant précédée d’un atelier d’écriture piloté par François Chaffin. 
Nous venons d’expérimenter cette formule à Bagneux, en amont d’une prochaine (et dernière ? !) représentation de 51 mots pour dire la sueur le 16 novembre 2019 au Théâtre Victor Hugo (TVH).
Cet atelier a impliqué des jeunes suivis par la Mission locale pour l’emploi ainsi que des résident(e)s du Foyer de Jeunes Travailleurs voisin.

Acte 1 : un atelier d’écriture  qui amène chacun(e) à s’inventer et à décrire sous forme d’annonce le métier grinçant ou délirant qu’il ou elle imagine hors des contraintes du monde du travail réel.
Acte 2 : un atelier de prise de vues où chacun(e) va incarner très sérieusement cette vocation farce, posant armé(e) des emblèmes de sa profession.
Épilogue : une exposition des textes et des images au foyer du Théâtre Victor Hugo de Bagneux à compter du 16 novembre 2019 et l’édition d’un livret offert aux participants (dont voici quelques extraits en doubles-pages).

 

Mille mercis à tous les participants ainsi qu’au TVH pour son soutien.