Le grand vacarme (lecture spectacle)

Le grand vacarme
Le grand vacarme

Je regarde mes mains, ô ces mains toutes rouges !

Edouard Lefort, Souvenirs de guerre

 

Récits de vie et de mort pendant la guerre de 14-18



 

 

Afin de célébrer le souvenir de la Première guerre mondiale, le Service des archives départementales de l’Essonne à Chamarande a confié au Théâtre du Menteur le soin de créer une lecture musicale à partir de textes (journaux de l’Essonne, correspondances de guerre, récits, poèmes…) relatant la vie des Français durant le conflit, qu’ils soient soldats ou non.

Le grand vacarme est une forme légère pour un musicien et deux acteurs, qui fait écho à la vie quotidienne des Français pris dans la tenaille d’un conflit où l’horreur le disputait à l’absurde.

Écrites depuis les lignes arrière, dans le cockpit d’un des premiers avions de guerre ou au cœur même des tranchées, ces histoires assemblées forment un corpus documentaire et sensible qui témoigne de la formidable résistance à l’horreur de la part des femmes et des hommes de ce temps, qu’ils soient combattants ou citoyens de France.

Le spectacle a obtenu le label Centenaire de la Mission Centenaire 14-18.

Médias
Teaser vidéo

Ci-dessous, la vidéo de la version courte de cette même lecture.


Photos
Quelques vues des lectures spectacles présentées en novembre 2015 à La Cavalerie (Vert-le-Petit) et à l’espace Culturel La Villa (Villabé).

Ecoutez une maquette audio (lecture et musique, 23 mn)…

 

Extraits de texte

Dimanche très chaud et très occupant au magasin. Tous ces pauvres gens émigrés manquent de tout. Nous vendons pas mal mais c’est triste, triste et ils racontent des choses épouvantables  : un jeune homme a eu devant ses parents les deux mains coupées, les oreilles et le nez. Dans un autre endroit, une jeune fille a été mise nue, a eu les deux seins coupés et a été jetée à l’eau. C’est terrible presque rien ne résiste devant eux, ils brûlent ou pillent tout.

(Extrait du Journal de la guerre, juillet, août et septembre 1914, publié sur les pages de vente du commerce marchands de nouveautés à Etampes, 44 rue Sainte-Croix.)



Je regarde mes mains, ô ces mains toutes rouges ! ma capote pleine de sang  !… Sans me soucier de mes mains, sales, souillées de graisse d’armes et de terre, comme beaucoup de blessés je veux essayer de me rendre compte de la gravité de ma blessure. Heureusement je n’ai pas de glace, car certainement je me serais fait peur à moi-même  !
Je promène ma main dans ma bouche : à droite, il me reste quelques dents, en haut les dents cassées qui me font bien souffrir, en bas vide complet, plus de lèvre, ni de maxillaire… Le soleil tape dur, rendant ma blessure encore plus cuisante.

(Extrait du livre d’Edouard Lefort, Souvenirs de guerre 1915-1920.)



Badonvilliers ; presque tout a flambé, devant les quelques maisons non détruites les enfants jouent.
En ce moment il est 5 heures, j’écris la fenêtre ouverte, les enfants jouent dans la rue ; la guerre est loin… le canon cependant gronde toujours.
Nous regagnons notre auto pavoisée de fleurs par les enfants et les femmes.
Comment pouvait-il leur rester autant de fleurs dans ce pauvre pays ?

(Extrait du carnet d’Emile Reymond, médecin major de 1re classe, observateur en aéroplane.)

Photo et graphisme © Timor Rocks !

 


Lecture spectacle disponible de 2014 à 2018, pouvant se jouer en tous lieux (ne nécessite pas de matériel technique) : bibliothèques, établissements scolaires, ERP, centres culturels, extérieurs, etc.

Distribution et soutiens

Sources documentaires : service des archives départementales de l’Essonne à Chamarande.
Montage et adaptation des textes : François Chaffin.
Mise en musique et interprétation : Benjamin Coursier.
Lecteurs (deux en alternance) : Céline Liger, Serge Barbagallo, François Chaffin
Une coproduction du Théâtre du Menteur et du Service des archives du domaine départemental de Chamarande.
Le spectacle a obtenu le label Centenaire de la Mission Centenaire 14-18.

Recommandé pour tous les publics à partir de 10 ans
Durée : 60 minutes (version 30 minutes disponible)

Dates à venir
◗ vendredi 2 février 2018, 19h30, La Cavalerie, Vert-le-Petit (91)
◗ 13 octobre 2018, entre 14h et 17h30, espace Jean Monnet, Etréchy, interventions das la journée de clôture de la commémoration de la Première guerre mondiale organisée par le Service des archives départementales de Chamarande (91)
◗ 6 novembre 2018, 19h, artothèque, Saint-Priest (69)
◗ 9 novembre 2018, 19h, salle polyvalente, Cerny (91)
◗ 10 novembre 2018, 17h, salle Jean-Loup Chrétien, Saint-Vrain (91)

Dates passées

 

Comments are closed.