La fabrique d’écriture et de lecture<br />du Grand Paris Sud Est Avenir

La fabrique d’écriture et de lecture
du Grand Paris Sud Est Avenir

Territoire(s) pluriel(s) ◆ destin(s) commun(s) ————— 2020-2021

Ça repart !

De janvier à juin 2020, nonobstant la crise sanitaire qui a suspendu nos rencontres physiques, nous avons collecté plus de 110 pages de textes, produits dans le cadre d’ateliers sur le territoire ou adressés par des contributeurs généreux et inventifs sur le site de la Fabrique.

La consigne d’écriture était : « Chacun vivait dans son coin… et puis quelque chose est arrivé, nous étions ensemble ! »

Toutes les contributions ont été relues et publiées sur le site à mesure de leur arrivée. Vous les retrouvere dans leur intégralité ici.

Cliquez pour charger le texte !

Cet été, ce corpus littéraire fut ensuite démonté et réassemblé par François Chaffin, en charge des écritures au sein du Théâtre du Menteur, afin d’exister à nouveau sous la forme d’un très beau et mystérieux texte qui servira de gisement créatif (lecture, images, mise en son, photographies) aux ateliers que la compagnie va mettre en place durant la saison 2020-2021 sur le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir.

Cliquez sur la couverture pour lire l’intégralité de ce texte, matériau des développements futurs !

À suivre…

 

Le tableau

Chacun la vivait dans son coin, cette nuit inédite. Et puis quelque chose est arrivé, et nous étions ensemble, curieusement. En petit comité, des inconnus déambulent. Pas de démarche labyrinthique parmi une foule. Rien que de l’espace et du calme. La surprise d’un bruit mat et lourd dans ce petit …

Et voilà que surgit

L’importance de l’Autre resurgit de son Absence ! Et pourtant nous voilà tous embarqués dans la même Galère, Tous soliTaires, mais tous soliDaires ! On n’a jamais autant mesuré l’importance de mettre un pied devant « l’Autre » ! Marcher, Avancer, inventer, Créer, recréer, imaginer, Rêver, Parfois reculer… Tous ces Mots qui ne …

Emmenez-moi

(Refrain) Emmenez-moi au bout de la ville Emmenez-moi dans un coin intranquille Il me semble que dans la foule On risque moins d’perdre la boule Confinés chacun d’son côté, nous sommes isolés À nos téléphones accrochés, comme des bouées On rêve de se toucher et de se côtoyer De savoir …

La fontaine de lumière

Nous nous réveillons ce matin d’hiver avec une agréable sensation de chaleur enveloppante. Elle qui masse jour après jour, libère les corps fatigués et les tensions du mental. Lui qui façonne son pain et ses viennoiseries chaque jour avant que le soleil et les gens ne se lèvent. Elle qui …

Covid 19 et caetera

Hymne à l’ivresse et au bonheur de poursuivre le chemin, dédié à Mamoun (sans qui je ne serais plus là pour l’écrire), à ma famille, à mes proches, à mes potes, à Maya, à la soignante inconnue qui me surnomma « Hemingway », à mes délicieux compagnons chantant du Chœur Montaigut, de …

Saturne

« Chacun vivait dans son coin », c’était le titre d’un podcast que ne j’avais pas eu le temps d’écouter l’autre fois et qui me semblait être aujourd’hui de circonstance. Il était 9h10 précises, j’allumai la radio. Rocky venait d’être sorti et réclamait de l’attention en déposant sa balle à mes pieds. …

Un élan collectif, deux temps, trois mouvements !
Premier mouvement : l’écriture
(de janvier à juin 2020)

La constitution du corpus textuel s’opérera de deux façons :

  • un appel public à répondre à une consigne d’écriture : « Chacun vivait dans son coin… et puis quelque chose est arrivé, nous étions ensemble ! » ;
  • des ateliers d’écriture et de lecture (qui pourront prendre la forme de récolte de paroles quand l’écrit est un frein).
Deuxième mouvement : la sélection des textes
(été 2020)

Les textes reçus ainsi que ceux écrits en ateliers seront collectés, lus, repérés, puis assemblés (sélectionnés, coupés, agrégés… pour former un récit collectif, qui servira de gisement au travail de mise en voix.

La mise en forme définitive des écrits incombera à François Chaffin, écrivain de théâtre, sous la forme d’un montage des textes sélectionnés.

Troisième mouvement : répétitions et création d’un  Concert de mots et/ou d’un film
(saison 2020-2021, dates à préciser selon les contraintes sanitaires)

Une mise en voix du texte final viendra clore l’aventure. Il sera proposé aux lecteurs volontaires du territoire de former un Orchestre à dire qui restituera le tout sous la forme d’une représentation théâtrale (un Concert de mots) ou d’un film, réalisé par Céline Liger.

Merci de faire suivre !

Vous connaissez des gens que cette aventure intéresserait ? Vous voudriez relayer cet appel sur votre blog ou vos réseaux sociaux ?

  • Communiquez cette adresse : www.theatre-du-menteur.com/fabrique
  • Faites suivre le pdf de notre flyer
  • Partagez ce visuel…

Une du 4 pages d'appel à participation