Babel Saint-Michel : on l’a fait !

Babel Saint-Michel, nous vous parlions de ce projet depuis quelque temps déjà (voir cet article). Bel exemple d’action polymorphe menée par les Menteurs en lien avec les habitants d’un territoire (le quartier du Bois des roches), le tissu associatif local (le collectif Traces qui a récolté la parole des habitants), les talents d’écriture de la compagnie (François Chaffin assisté de Céline Liger), ceux de mise en scène, voire en rue (Valérie Dassonville qui a dirigé les comédiens amateurs tout au long de cette aventure)… sans oublier la ville de Saint-Michel sur Orge, en Essonne, commanditaire et cadre de tout cela.

Le samedi 6 novembre à 15 heures aux Colonnes de la Paix, nous étions prêts ! Ça n’était pas quelques gouttes de pluie (pourtant si redoutées) qui allaient nous arrêter ! Cela faisait quand même presque deux mois que nous nous préparions avec professionnalisme, folklore et bonne humeur (eh oui, je vous jure que tous ces ingrédients peuvent cohabiter pour le meilleur…) à construire cette Babel Saint-Michel, et solidement encore !
Devant la petite cinquantaine de spectateurs amphibies et motivés, nous sommes partis restituer en chair et en voix les paroles des habitants, mêlées aux mots de François Chaffin avec la complicité de Céline Liger. Nous avons égrené nos scènes à travers la ville, certains tableaux aux balcons d’un appartement, d’autres chez les commerçants pour terminer notre tour (de Babel) dans un parc de jeux pour enfants, quoi de plus propice à la construction des utopies !
Merci à mes douze compagnons de fortune (me voilà riche), à Abbas, Anas, Brigitte, Marie-Jo, Lucinda, Monique, Nicolas, Didier, Tiffany, Josette, Bérénice et Martial de m’avoir fait confiance dans l’organisation de cette singulière épopée, de m’avoir guidé à travers leur histoire et leur ville, de m’avoir cuisiné de la morue et du couscous et d’avoir été tellement à la hauteur de nos ambitions communes.
Merci à Brigitte, Nathalie et Marie-Liesse d’avoir pris cette belle initiative, d’y avoir cru sans cesse et sans relâche et surtout de nous avoir confié la mise au monde de leur Babel.
Babel Saint-Michel renaîtra peut-être en septembre prochain, pour un « bis » automnal.
En attendant, la pluie peut bien tomber, nos souvenirs ne sont pas en sucre et Babel vivra, bien au chaud au fond des cœurs.

(Valérie Dassonville, metteur en scène.)

We cannot display this gallery