Je suis contre la mort (concert de mots)

13 juin 2016

Après Prométhée poème électrique, le Théâtre du Menteur présente Je suis contre la mort, un oratorio sur la force de vie et tout ce que nous tentons pour nous opposer à la crise et aux appels à la résignation. Alors qui pour se jeter en l’air au-dessus des ordinaires, s’allumer entre chien et loup ?
Soulevé par une musique électro-inventive et un verbe impulsif, le spectacle mélange les énergies du théâtre et du concert, faisant écho à nos désirs, à tout ce que nous offre le vivant… Allez, il faut que ça flambe !


Les dates… (Voir le calendrier pour les détails pratiques)
◗ le 26 janvier 2016, plateaux de découverte du Conseil départemental de l’Essonne. Plus de détails ici.
◗ le 29 avril 2016 : répétition publique, Salle Pablo Picasso, La Norville. Plus de détails ici.
◗ le 14 mai 2016 : sortie de résidence de création, Centre culturel André Malraux, Fleury-Mérogis. Plus de détails ici.
◗ le 26 mai 2016 : première, Théâtre de la Grange, Brive-la-Gaillarde. Plus de détails ici.
◗ le 24 juin 2016 : présentation publique en sortie de résidence, La Friche, Viry-Châtillon. Plus de détails ici.
◗ du 7 au 30 juillet 2016 : Avignon Off, Les Hauts plateaux. Plus de détails ici.
◗ du 3 au 5 novembre 2016 : théâtre Le Colombier, Bagnolet. Plus de détails ici.
◗ le 29 avril 2017 : théâtre Brétigny, scène conventionnée. Plus de détails ici.
◗ le 30 janvier 2018 : ferme de Bel Ebat, Guyancourt.
◗ le 13 février 2018 : théâtre Victor Hugo, Bagneux.
◗ le 20 mars 2018 : Espace Jéliotte, Oloron-Sainte-Marie.
◗ les 29 et 30 mars 2018 : la Maison du Théâtre, Amiens.
◗ le 28 avril 2018 : le Périscope, Nimes.

Affiche de "Je suis contre la mort" - réalisation graphique © Timor Rocks !

Affiche de Je suis contre la mort

 

Je suis  contre la mort, concert de mots

Texte et écriture scénique : François Chaffin
Musique au plateau : Nicolas Verger et Olivier Métayer (groupe Appat203)
Jeu : Julien Defaye et François Chaffin
Voix enregistrée et regard complice : Céline Liger
Esthétique sonore : Denis Malard
Création lumière : Manu Robert
Graphisme, photos, objets communicants : Timor Rocks !
Administration de production : Clément Pichard
Diffusion : Elodie Couraud

Recommandé à partir de 13 ans. Durée : 1h15.

Création 2016.

Production : Théâtre du Menteur. Coproduction : théâtre Victor Hugo (Bagneux), Théâtre Brétigny (scène conventionnée). Soutiens : ADAMI, SPEDIDAM, Association Beaumarchais – SACD, villes de Fleury-Mérogis et la Norville, Théâtre de la Grange (Brive), La Friche (Viry-Châtillon), La ferme de Bel Ebat (Guyancourt).
Le Théâtre du Menteur est subventionné par la DRAC Ile-de-France, le Conseil régional d’Ile-de-France et le Conseil départemental de l’Essonne.

jsclm-logos-soutiens-etroit

 


A l’attention des professionnels : le dossier de présentation est téléchargeable d’un simple clic (PDF, 3,5 Mo).

Je suis contre la mort
(mais d’accord pour respirer sous votre toit !)

C’est la version de poche de notre concert de mots, peut se jouer partout (ne nécessite pas de matériel technique) : appartement / hors-les-murs / médiathèques / lieux non équipés…). Ci-dessous les dates publiques :
◗ le 20 janvier 2017 : La Cavalerie, Vert-le-Petit (91).
◗ le 3 février 2017 : La Grande Bouvêche, Orsay (91).
◗ le 10 mars 2017 : Le Silo, Méréville (91).
◗ du 15 au 17 novembre 2017 : Chok Théâtre, Saint-Etienne.
◗ du 6 au 10 janvier 2018 : théâtre du Rond-Point, Toulouse.
Présentation détaillée sur cette page

 
Teaser vidéo
Extraits d’une captation réalisée par La Pitrerie au théâtre les Hauts plateaux, dans le cadre d’Avignon off 2016.




Extraits de presse
Retrouvez l’intégralité des critiques sur cette page : La presse aime « Je suis contre la mort »

Cri de soulagement et de révolte, parole vive et alerte, Je suis contre la mort affirme par la ferveur du verbe, l’optimisme et la joie comme valeurs de résistance. La verve poétique pour changer le monde, dans un objet théâtral inclassable et total.
Vincent Bessières, La Terrasse, 26 juin 2016

Un ora­to­rio élec­tri­que qui ose por­ter un verbe libre au devant des dis­cours domi­nants, alié­nants, à l’assaut du sen­ti­ment d’impuissance qui ronge le quo­ti­dien.
Marie Baudet, La Libre Belgique, 27 juillet

Qu’il y a-t-il de plus salvateur et humanisant que d’aller voir Je suis contre la mort, où les quatre comédiens/musiciens transpirent la vitalité ! Le texte de François Chaffin est parsemé de décharges électriques qui ont le pouvoir magique de nous fragiliser tout en nous rendant plus fort…
Aurore Bacquié, La Théâtrothèque, 24 juillet 2016

Le concert-théâtre des vivants ! C’est une forme assez spéciale que nous proposent les artistes en croisant un concert moderne et une pièce de théâtre, forme rythmée et dépaysante, humoristique, où les comédiens-musiciens chantent et jouent leur désir de vivre, plus fort que toute autre chose.
Ondine Bérenger, ThéâtreActu, 20 juillet 2016

Vertige exis­ten­tiel, angoisse de vivre, le col­lec­tif tient de bout en bout un humour pince-sans-rire plein de classe qu’on a cru belge jusqu’à décou­vrir que le Théâtre du men­teur est basé en Essonne.
Audrey Santacroce, I/O Magazine, 19 juillet 2016

Sobres, pré­cis, les comé­diens excel­lent à pré­sen­ter la jux­ta­po­si­tion des véri­tés tâton­nan­tes et les stra­ta­gè­mes que l’on uti­lise pour résis­ter à l’angoisse du vide.
Mathias Daval, I/O Magazine, 19 juillet 2016

Je suis contre la mort est fidèle à l’esprit de son « auteur en scène » : élec­tri­que, éclec­ti­que, som­bre, lumi­neux, poé­ti­que. Pure pépite d’or ser­vie dans un écrin explo­sif. Magistral… On est ici loin d’un théâ­tre conven­tion­nel.
Karine Prost, Rue du Théâtre, Coup de cœur du 15 juillet 2016

Le génie de François ‎Chaffin a frappé ! Il réveille les êtres pleins de vita­lité que nous som­mes, dans un ora­to­rio dont il a le secret.
Ouvert aux publics, 13 juillet 2016

Ce spectacle est un oratorio, un chant furieux comme un torrent plein de force et de vitalité. Les voix se lèvent, aussi fortes qu’une autre promesse. « La mort n’existe pas dans le pas d’une danse ! »
Claude Kraif, revue-spectacles.com, 7 juillet 2016

Singulier, joyeux, du chien…
SACD Le magazine, été 2016

 

Extraits audio (captations au festival d’Avignon, juillet 2016)

Djizeuss Krais, 2 mn 20.

Tout changer, 8 mn 56.

Les Montgolfières, 5 mn 51.

Le chien, 9 mn 25.