Bulletin de mai-juin 2020

Bulletin du Théâtre du Menteur - Photo © Ernesto Timor

Regarder le printemps pousser lentement au fil des jours et des nuits, écouter l’oiseau se mixer au-dessus des voitures, régler son emploi du temps sur la fréquence de son désir, affûter patiemment son regard et son projet d’humain afin qu’au temps venu du relâchement, ils contribuent (même hésitants, modestement) au renouvellement d’un monde… quoi d’autre ?

François Chaffin

 

Le nombre d’annulations et de reports au cours de cette saison particulière nous a un peu fait perdre le compte de nos soirées du vendredi à La Cavalerie, notre lieu de Vert-le-Petit (91)… C’est donc à une Ruée dans les box ultime et non numérotée que nous vous convions à le vendredi 12 juin 2020 à 19h30.
Le rouge et le blanc, concert avec aussi des mots et des verres ! Avec Philippe Laccarrière (contrebasse / basse), Franck Tortiller (vibraphone), Céline Liger (texte).
Bien entendu sous réserves, nous devrions être à même de confirmer cette date début juin…


Fabrique d’écriture : ça rebondit

Chacun vivait dans son coin… et puis quelque chose est arrivé, nous étions ensemble ! Cette consigne d’écriture circulait depuis quelques semaines sur le territoire du Grand Paris Sud Est avenir, proposant à toute personne désireuse d’écrire un texte qui lui fait écho de contribuer à notre grande œuvre collective à venir… Jusqu’à la mi-mars, un certain nombre de ces textes sont nés de la rencontre entre François Chaffin et les habitants du territoire, lors de séances qui ont été le prétexte à une récolte de paroles. Tout le temps du confinement, nous avons reçu des quantités de contributions individuelles, qui dans leur grande majorité sont un reflet saisissant de la période que nous traversons, que l’angle choisi soit la fiction, le poème, le pamphlet ou le simple témoignage… Vous pouvez toujours participer vous aussi, où que vous soyez, et bien sûr lire tout le riche matériau qui s’est déjà créé…

Site de la fabrique : là-bas !

 

Saison prochaine : ça se prépare…

Au sortir de cette période largement chavirée par l’inattendu, la vie va toujours et, bientôt peut-être, les bibliothèques, les théâtres, les places publiques, les festivals, tous les lieux du partage des pensées et des sens vont rouvrir, accueillir à nouveau artistes et publics…
Le Théâtre du Menteur, outre ses créations «  grand format  », propose ses «  lectures vivantes  », alliages de mots et de musiques pouvant se jouer en tout lieu non équipé (nous sommes techniquement autonomes)  : Boris Vian, la vie jazz (né il y a 100 ans !), Le droit à la paresse (Paul Lafargue), Le grand vacarme (récits de la première guerre mondiale), Jack ! (écrit par François Chaffin en résidence en hôpital psychiatrique)… Toutes ces lectures sont en quête d’accueil et de rencontres au fil de la saison prochaine.
Il est temps de rallumer…